Etude sur la participation de la femme à la vie publique au cameroun

 
Etude sur la participation de la femme à la vie publique au cameroun

Résumé/Summary

Depuis plusieurs années, le Cameroun a déployé des efforts pour arrimer sa politique de promotion des femmes et d'équité de genre à la mouvance internationale. Au plan normatif et réglementaire, les principales chartes et conventions ont été ratifiées, notamment  la convention sur l'élimination de toutes les formes de discrimination à l'égard des femmes (1994). Au plan opérationnel, des stratégies de promotion et un plan d'action national d'intégration des femmes aDéveloppement (PANIFD) ont été mis en œuvre. Toutefois, il apparaît encore une disparité certaine entre les dispositions textuelles qui en elles mêmes ne sont pas discriminatoires et leur mise en application: la présence des femmes aux sphères décisionnelles reste marginale, loin du taux de 30% préconisé par la plate forme de Beijing en 1995 et entériné par le président de la république dans plusieurs de ses communications. A titre d'illustration, dans la fonction publique camerounaise, les fen1mes occupent n1ajoritairement le bas de l'échelle: 42% dans la catégorie D réservée aux agents d'exécution, 19.5% dans les catégories A réservées aux cadres de conception.En général, l'on révèle une sous représentativité des femmes dans la conduite des affaires publiques tant au niveau local, régional que national. De ce qui précède, il apparaît que la participation de la femme à la vie publique au Cameroun demeure encore un problème réel.

Etude sur la participation de la femme à la vie publique au cameroun
0
Aucu vote pour l'instant.
Votre notation : Aucun
Share this

Add comment

 
Type the characters you see in this picture. (verify using audio)
Type the characters you see in the picture above; if you can't read them, submit the form and a new image will be generated. Not case sensitive.